» » Entretien des textiles
Conseils pratiques

Textiles: la bonne technique d'entretien

Combien d'articles décolorés, tachés, déteints qui auraient pu être sauvés par la connaissance des symboles d'entretien

 

En respectant les symboles d'entretien, vous éviterez les traitements erronés et n'entraînerez pas une usure prématurée de vos articles. Un bon entretien sera également le gage d'un vêtement qui restera beau tout au long de son cycle de vie.

 

 Un besoin d'info

 

En l'absence de l’étiquette d'entretien, l'introduction sur le marché de fibres nouvelles et de nouveaux procédés de fabrication ainsi que d'articles en provenance de différents pays rendent plus difficile le choix convenable du traitement approprié. Même si une étiquette de composition renseigne sur les fibres qui constituent l'article, tout risque d'erreur n'est pas exclu car l'entretien dépend aussi de la texture, de la teinture, des divers traitements de finition et d'achèvement.

 

Les matières naturelles sont à manier avec respect. Elles sont douces, moelleuses mais fragiles (la laine, l'angora, l'alpaga, le mohair, le cachemire, la soie, le lin, le coton). Les matières synthétiques (Nylon, Lycra, Dralon, Coolmax...) sont les plus faciles à vivre et au top de la mode.


Conseils pratiques

 

Ces quelques petites astuces se révéleront bien utiles pour garder vos vêtements tels que vous les avez choisis le premier jour, en respectant les matières et les couleurs qui font toute leur beauté. C'est en lisant avec attention l'étiquette, fixée au produit et rédigée dans la langue du pays où l'article est commercialisé, que vous apprendrez des informations sur votre achat

 

Notez cependant que pour tous les tissus,


- les températures élevées sont mauvaises,
 

- le séchage au soleil a tendance à faire feutrer les vêtements,
 

- les agents blanchissants sont préférables à l'eau de Javel qui attaque les fibres,
 

- les vêtements doublés et entoilés doivent toujours être nettoyés à sec.

 

Les mélanges

 

Les pourcentages de 5 à10% d'autres fibres sont insuffisamment précis pour éviter des accidents d'entretien avec des fibres particulièrement sensibles.

 

Les tissus différents

 

L'étiquette d'entretien présente avec une seule combinaison de 5 symboles l'addition de toutes les consignes d'entretien pour chacun des composants. Attention, alignez vous sur les traitements les moins forts donc correspondant à la partie la plus fragile du produit.

 

Les fibres naturelles


- La laine rétrécit quand on lave à l’eau trop chaude et se déforme quand on la suspend.
 

- Le coton se repasse bien et doit être lavé à part, s'il est de couleur.
 

- La soie ne supporte ni l'eau chaude ni l'essorage. Elle doit être nettoyée à sec.

 

Les fibres artificielles
 

- Acétate, rayonne et viscose ne doivent pas être essorées pour éviter la déformation.

 

Les fibres synthétiques


- Polyester, Nylon et Lycra, très sensibles à la chaleur, se lavent à l'eau tiède et se repassent à fer doux.

 

SOS taches

 

Boue: ne traitez pas la tache immédiatement. Laissez sécher et brossez. Si des traces persistent, rincez à l'eau vinaigrée en mélangeant une cuillerée par litre d'eau.

 

Bougie: laissez sécher et grattez la trace de bougie en relief. Appliquez deux buvards positionnés à l'envers et à l'endroit du tissu et repassez à fer chaud la tache pour décoller la cire restante

 

Café: versez immédiatement un peu de sel sur la tache puis lavez à l'eau tiède. Sur du tissu blanc, n'hésitez pas à employer de l'eau de Javel.

 

Chewing-gum: prenez un glaçon et appliquez-le sur la tache et à l'aide d'un couteau décollez progressivement le chewing-gum.

 

Encre: lavez la tache avec du jus de citron et du sel et rincez abondamment à l'eau claire.

 

Fruits: pour les tissus blancs, lavez le vêtement à l'eau savonneuse et rincez à l'eau légèrement additionnée d'eau de Javel. Pour la laine et la soie, appliquez du jus de citron sur la tache et rincez abondamment.

 

Sang: rincez le plus rapidement possible à l'eau froide, puis laissez tremper dans de l'eau savonneuse.

 

Lavage, repassage, séchage

 

Lavage en machine


- ne pas attendre que le vêtement soit très sale pour le laver.
 

- Vider les poches, dégager les boutons des boutonnières et rabattre les cols avant le lavage.
 

- Ne pas trop remplir la machine.

 

Lavage à la main


- Le vêtement peut déteindre légèrement aux premiers lavages. Le laver séparément. Vérifiez que le savon ou la lessive soient parfaitement dissous dans l'eau avant d'y plonger le vêtement. Bien rincer.
 

Le repassage


Trier les vêtements en fonction des symboles figurant sur les étiquettes et commencer le repassage à la température la plus basse. Repassez le linge légèrement humide. Enfin, éliminer avec un chiffon humide toute salissure sur la semelle du fer avant qu'il ne refroidisse.

 

Le séchage


- Pliez les vêtements lourds pour éviter qu'ils ne se déforment. Si le séchage se fait sur un séchoir intérieur, la pièce doit être bien ventilée.

 

Les vêtements en maille doivent être étendus à plat. Si les vêtements ont tendance à se déformer, les étirer une fois secs pour qu'ils reprennent leur forme.
 

Les pictogrammes donnent des consignes d'entretien qui peuvent être complétées par des indications en clair lorsqu'une information ne peut pas être symbolisée

 

Etiquetage

 

L'étiquetage d'entretien est facultatif en France. Il se présente soit sous la forme d'un étiquetage en clair soit sous la forme d'un étiquetage symbolisé.

 

Il désigne l'ensemble des informations obligatoires ou non qui accompagnent un produit en vue de faciliter le choix du consommateur pour qu'il puisse en faire le meilleur usage possible.

 

En France, il existe trois sortes d'étiquettes: les obligatoires (la composition et le prix), les facultatives (l'entretien, l'origine, taille et le label ou certificat de qualité), et les commerciales (la marque commerciale et la marque de fibre).

 

L'étiquetage de composition précise sur l'étiquette le pourcentage des différentes fibres textiles composant l'article fini. Il est obligatoire dans l'Union Européenne et en France.

 

Les principales dispositions du décret français indiquent la définition des fibres, la dénomination des fibres, les mélanges, les articles composés de tissus différents.

Le marquage d'origine n'est plus obligatoire en France depuis 1986, ni dans l'UE. Au stade de la vente et de la distribution, les produits à base de textiles peuvent porter l'étiquette mentionnant leur origine: fabriqué en, made in, suivi du nom du pays. De plus, l'étiquette peut préciser le lieu de production.

 

La désignation de la taille. Il n'existe, actuellement, aucune réglementation relative à la concordance des tailles en Europe. Les tables de conversion publiées ne sont diffusées qu'à titre indicatif... l'étiquetage varie selon les pays et les fabricants. Au plan français, l'AFNOR a privilégié la correspondance avec la morphologie du consommateur.

 

La marque du fabricant ou l'étiquetage commercial

 

La marque commerciale correspond à la production d'un fabricant qui n'a d'engagement de qualité qu'envers lui-même.


Selon le code de la consommation art L.121.1 "est interdite toute publicité comportant, sous quelque forme que ce soit, des allégations, indications ou présentations fausses ou de nature à induire en erreur, lorsque celles-ci portent sur un ou plusieurs des éléments ci-après : existence, nature, composition, qualités substantielles, teneur en principes utiles, espèce, origine, quantité, mode et date de fabrication, propriétés, prix et conditions de leur utilisation, résultats qui peuvent être attendus de leur utilisation, motifs ou procédés de vente ou de la prestation de services, portée des engagements pris par l'annonceur, identité, qualités ou aptitudes du fabricant, des revendeurs, des promoteurs ou des prestataires."

 

Evolution de l'entretien

 

A partir des années 50, l'intense activité commerciale textile impose la nécessité d'un code international. Quatre symboles de base sont déposés au plan international à l'OMPI (Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle). Il s'agit du cuvier (pour le lavage), du triangle (pour le chlorage), du fer à repasser (pour le repassage) et du cercle (pour le nettoyage à sec).
 

En France, le COFREET est créé en 1964 par les professionnels de la Filière Textile-Habillement-Entretien. En 1980, cinq ans après la création du GINETEX (Groupement International de l'Étiquetage pour l'Entretien des Textiles), les symboles font l'objet d'un renouvellement de dépôt sous la forme des "marques collectives" en application de la législation française sur les marques. 1982 voit le dépôt de la marque à cinq symboles auprès de l'INPI (Institut National de la Propriété Industrielle), le 5e symbole représente le séchage en tambour ménager. Le GINETEX et le COFREET en sont copropriétés pour la France.

 

Les symboles d'entretien sont des marques déposées gérées en France par le COFREET. Si un fabricant opte pour l'utilisation des symboles d'entretien, il doit au préalable obtenir l'accord du COFREET, mandataire du GINETEX pour la gestion de ces marques. Le COFREET lui fournit alors le règlement d'usage des symboles et le règlement technique comportant les informations nécessaires à la détermination des consignes d'entretien apportées à chaque article. Le fabricant engage sa propre responsabilité en cas d'étiquetage erroné. Les adhérents du COFREET savent déterminer les consignes d'entretien se rapportant à leurs articles pour donner la juste information au consommateur.

 

Au niveau international

 

L'application de l'harmonisation internationale ne s'installe que le 1er janvier 1986, mais il faut attendre 1991 pour voir prendre forme le projet de norme ISO 3758, qui reprend intégralement l'étiquetage symbolisé par le GINETEX et reconnaît l'antériorité du GINETEX pour la propriété des symboles protégés par les droits des marques. En février 1994, la norme ISO est transposée en norme européenne sous la référence EN 23 758. Au plan international, la norme ISO est recommandée. Au plan européen, la norme est imposée à l'ensemble des pays de l'Union Européenne.

 

Face à la multiplication des échanges internationaux, la nécessité d'uniformiser les systèmes existant au plan mondial s'est renforcée et des négociations sont en cours avec les États-Unis et le Canada.

 

Parallèlement, la norme ISO 3758 est en cours de révision et une nouvelle version devrait naître en 2001 afin de prendre en compte l'évolution des techniques d'entretien.

 

 

Les symboles d'entretien évoluent pour tenir compte des techniques, des matériels, des habitudes de consommation ou des réglementations. Les recherches actuelles portent sur le blanchiment, le nettoyage à sec et le séchage en tambour ménager.