» » Choisir son string
Conseils pratiques

Bien choisir son string

 

Le string: à la forme très échancrée se fait oublier sous des vêtements serrés
 

 

Le tanga : est une variante du string au dos plus couvrant
 

 

Le boxer : couvre vos hanches et reste discret sous vos vêtements
 

 

Le shorty string : se situe entre le tanga et le boxer et révèle vos jolies formes

 

 

A chacune ses fesses

 

Pulpeuse: c'est la plus enrobée, la plus large. Arrondie ou carrée, de type européenne, elle est aussi la plus courante. Ce qui lui sied le mieux, c’est le string classique, le tanga qui souligne et couvre le haut des cuisses et le string bandeau qui reprend la forme des fesses et affine les hanches.


Rebondie : c'est la fesse la plus haute, bien ferme, cambrée et dessinée. Elle incarne la chute des reins idéale. Toutes les formes lui vont mais ce qui la met le plus en valeur, c'est le string ficelle, ensuite la barrette et aussi la forme boxer.


Gourmande ou Brésilienne: c'est la plus ronde et bombée. Sa forme favorite est le string tanga.


Légère : c'est la plus plate des fesses. Sa forme préférée est le boxer qui lui ajoute un côté sexy et arrondi la fesse. La barrette et le classique lui conviennent.

 

Si le string m'était conté

 

Le morceau de ficelle aurait fait sa première apparition dans une collection de lingerie française en 1975. Pourtant, les strings d'essayage existaient déjà pour les mannequins.


Apparu pour des raisons esthétiques dans les années 70, pour "résoudre le problème de la marque de la culotte visible sous les jeans ultraserrés", le string était porté par les femmes "les plus hardies", notamment les strip-teaseuses. C'est ainsi qu'on a assisté à la mutation du string de son univers de base la danse, le spectacle et l'univers sexy vers l'univers de la mode.

 

Qu'on le montre où que l'on ne le montre pas, le string dénonce sa présence par sa totale invisibilité.

Le string devient l'accessoire qui, au milieu des années 80, consacra le retour de la lingerie. Mais, les années 80 donnent encore la part belle aux slips et grandes culottes.

Ce petit bout de ficelle a connu une notoriété "folklorique" à la fin des années 90.